HAYEUR-5450.jpg
HAYEUR-5363.jpg
HAYEUR-9441.jpg
HAYEUR-5447.jpg
HAYEUR-5297.jpg
HAYEUR-5410.jpg
HAYEUR-3003.jpg
HAYEUR-2763.jpg
HAYEUR-2825.jpg
HAYEUR-3117.jpg
HAYEUR-3240.jpg
HAYEUR-8144.jpg
HAYEUR-2840.jpg
HAYEUR-3114.jpg
HAYEUR-8355.jpg
HAYEUR-5863.jpg
HAYEUR-4653.jpg
HAYEUR-4666.jpg
HAYEUR-8244.jpg
HAYEUR-3461.jpg
HAYEUR-0577.jpg
HAYEUR-0609.jpg
HAYEUR-2465.jpg
HAYEUR-2499.jpg
HAYEUR-2612.jpg
HAYEUR-2699.jpg
HAYEUR-5959.jpg
HAYEUR-6008.jpg
HAYEUR-7911.jpg
HAYEUR-8115.jpg
HAYEUR-8106.jpg
HAYEUR-8137.jpg
HAYEUR.jpg
HAYEUR-3540.jpg
HAYEUR-3507.jpg
HAYEUR-2858.jpg
HAYEUR-9416.jpg
HAYEUR-3045.jpg
HAYEUR-1614.jpg
HAYEUR-1680.jpg
HAYEUR-1599.jpg
HAYEUR-1676.jpg
HAYEUR-1415.jpg
HAYEUR-8606.jpg
HAYEUR-4289.jpg
HAYEUR-4239.jpg
HAYEUR-4284.jpg
HAYEUR-4252.jpg
HAYEUR-2060.jpg
HAYEUR-2495.jpg
HAYEUR-4478.jpg
HAYEUR-4460.jpg
HAYEUR-4326.jpg
HAYEUR-0672.jpg
HAYEUR-0504.jpg
HAYEUR-1746.jpg
HAYEUR-3086.jpg
HAYEUR-3021.jpg
HAYEUR-0658.jpg
HAYEUR-0503.jpg
HAYEUR-3034.jpg
HAYEUR-9265.jpg
HAYEUR-3925.jpg
HAYEUR-6521.jpg
HAYEUR-9324.jpg
HAYEUR-1194.jpg
HAYEUR-9125.jpg
HAYEUR-9083.jpg
HAYEUR-9158.jpg
HAYEUR-9152.jpg
HAYEUR-6030.jpg
HAYEUR-8603.jpg
HAYEUR-3440.jpg
HAYEUR-0567.jpg
HAYEUR-6056.jpg
HAYEUR-6073.jpg
HAYEUR-0164.jpg
HAYEUR-4493.jpg
HAYEUR-5898.jpg
HAYEUR-6105.jpg
HAYEUR-0172.jpg
HAYEUR-4525.jpg
HAYEUR-8628.jpg
HAYEUR-0485.jpg
HAYEUR-0481.jpg
HAYEUR-1753.jpg
HAYEUR-1916.jpg
HAYEUR-9456.jpg
HAYEUR-0227.jpg
HAYEUR-6265.jpg
HAYEUR-3584.jpg
HAYEUR-3575.jpg
HAYEUR-4306.jpg
HAYEUR-3476.jpg
HAYEUR-0420.jpg
<
>

AMALGAT: DANSE, TRADITION ET AUTRES SPIRITUALITÉS
2007

Amalgat, « danse » en langue micmaque, est un parcours photographique mené à travers le Québec à la recherche des multiples formes, nouvelles et anciennes, de rassemblements. Loin de prétendre à l’enquête ethnographique, ce périple nous invite à entrer dans la danse, à redécouvrir une série de fêtes religieuses et populaires, processions et défilés, bals et sarabandes où la parole cède la place au geste.

Quelles sont ces célébrations joyeuses ou ces cérémonies empreintes de gravité imaginées par les diverses communautés? Quelles sont ces raisons d’être ensemble? Comment l’humain fait-il preuve d’imagination dans ses rites?

Ces rassemblements ont lieu en dehors du monde du travail, de l’école ou du sport, en dehors de la famille immédiate et de la maison. Ils prennent place à l’extérieur où un « cercle communautaire » est reconstitué dans l’espace public. Ils agissent comme exutoires, rituels de tous les temps, indispensables.

 


Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur

 

« En août 2003, alors que je me trouvais dans la région de Maniwaki, j’ai entendu parler d’un événement annuel appelé Spiritual Gathering qui se déroule chez le plus ancien des sages de la nation algonquine de Kitigan Zibi Anishinabeg: William Commanda. Celui-ci est le gardien des trois ceintures de Wampum incluant la ceinture de la prophétie des sept feux datant de l’an 1400! Ce rassemblement de trois jours est ouvert à tous et comporte des débats sur la spiritualité autochtone, des lieux de prière et un feu sacré… En arrivant sur les lieux, je me suis retrouvée à planter ma tente parmi plus de huit cents Blancs venus en pèlerinage en provenance d’Europe et des Amériques. Après le repas communautaire du premier soir, un des aînés a simplement dit: "maintenant que nous avons mangé, nous allons faire de la musique, danser et chanter car l’humain a besoin de socialiser". Quand la farandole autour du campement a commencé, j’ai su que (le projet) AMALGAT était né. »

— Caroline Hayeur, AMALGAT: DANSE, TRADITION ET AUTRES SPIRITUALITÉS, Les éditions du remue-ménage

 


Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur

 

La photographe a tenté de capter sur le vif ces microsociétés éphémères communiant au nom d’une croyance, d’une célébration ou d’un rendez-vous traditionnel. Ayant en commun la danse et le geste, les célébrations choisies ne sont pas représentatives d’études statistiques. Bien au contraire, le parti pris est délibérément personnel: ouvrir les portes sur un Québec méconnu. Il n’est donc pas anodin que soient présentés, entre autres, une fête juive célébrée par une rabbine où l’on fait la farandole dans la synagogue, deux mariages champêtres officiés par des célébrantes lors de mariages laïcs ainsi qu’une fête sikhe où les hommes dansent et s’embrassent.

De la mi-Carême à l’Isle-aux-Grues, du Spiritual Gathering autochtone dans la région de Maniwaki aux derviches d'un centre soufi, en passant par le Bal en Blanc à Montréal, ce projet parcourt une vingtaine de manifestations où est explorée la quête de convivialité et de spiritualité dans l’espace public.

 


Musée d’art de Joliette, 2010 © Caroline Hayeur

 
Dans une société dite déshumanisante, la photographe dresse un portrait multiforme, intergénérationnel et fusionnel de rencontres captées partout au Québec en zones urbaines, périurbaines et rurales, en plein air ou à huis clos, dans des cercles privés, semi-publics ou ouverts à tous.

Le corpus présenté en galerie, sous forme de mosaïques, recrée une société imaginaire où sont mélangées de multiples communautés, et ce, selon des critères esthétiques jouant sur les similitudes ou les contrastes comportementaux bien plus qu’au nom d’une représentativité multiculturelle.


AMALGAT: DANSE, TRADITION ET AUTRES SPIRITUALITÉS

Description technique:
72 tirages numériques montés sur Gatorfoam noir, 90 x 60 cm (35,5 x 23,5 po) chaque
Installation: mosaïques, dimensions variables

Diffusion:
2010 – Exposition solo, Musée populaire de la photographie – MPP, Drummondville
2010 – Exposition solo, Musée d’art de Joliette – MAJ*, commissaire: Catherine Dubois, Joliette
2010 – Installation, Festival Mémoire et Racines* (Joliette)
2007-2009 – Exposition solo rétrospective en tournée dans le réseau des Alliances Françaises du Mexique, DANZAS Y RITUALES EN QUÉBEC, FOTOGRAFIAS DE CAROLINE HAYEUR 1997-2007 (extraits de AMALGAT, MES NUITS BLANCHES et RITUEL FESTIF); coproduction avec la Délégation générale du Québec à Mexico 
2007 – Exposition solo, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal incluant des activités publiques** 
2007 – Expostion solo, Action Art Actuel – centre d’artistes (Saint-Jean-sur-Richelieu)
 
*Le corpus de AMALGAT s’enrichit au musée d’un volet inédit avec l’intégration de nouvelles photographies réalisées par l’artiste et deux groupes de danse de la région de Lanaudière: l’ensemble folklorique La Foulée de Joliette et le Club le Bel-Âge de Notre-Dame-des-Prairies. Des montages photographiques sont exposés au musée et pendant le festival sous la forme de bannières.
 


Installation durant le festival Mémoires et Racines, Joliette, 2010 © Caroline Hayeur
Vernissage avec les Montreal Chinese Lion Dance Club, Maison de la culture Côte-des-Neiges,  2007 © Caroline Hayeur

 

**En complément à l’exposition, la Maison de la culture de Côte-des-Neiges produit trois activités à l’initiative de la photographe.

Tout d’abord, inspirée du corpus AMALGAT, une série d’ateliers de création accueille le public et une classe de francisation d’un Centre d’Éducation aux Adultes situé dans l’arrondissement. La poétesse Christine Germain crée en collectif un poème selon la formule du cadavre exquis : c’est l’atelier intitulé Poésie sur déclic instantané. Pour sa part, l’auteure Renée Robitaille réunit autour du thème du Conte en contraste d’émotion.
 


Atelier de création, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur
Rénée Robitaille lors de son atelier, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur
 

Lors de la soirée intitulée AMALGAT – Voix, vidéo et musique, un concert et une rencontre rassemblent les créations produites en amont lors des ateliers. Les Ying Yang Ladies (le duo Myléna Bergeron et Caroline Hayeur) diffuse une vidéo-performance inspirée de la collaboration avec les divers groupes participants, Christine Germain partage son poème Volutes et Renée Robitaille récite son conte Les Chaussures noires.

 


Renée Robitaille lors de la performance, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur
Christine Germain lors de la performance, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur
 

Plus largement, du « set carré » traditionnel au cercle de guérison autochtone en passant par le vaudou haïtien, cette deuxième rencontre intitulée AMALGAT – Rill, Vodoo et Makusham est l’occasion d’une table ronde qui porte sur des rituels et traditions véhiculés à travers la danse et le geste. François Gauthier (socio-anthropologue, Docteur en sciences des religions) et Caroline Hayeur partagent les témoignages de leurs invités: Monique Dauphin (réalisatrice et militante pour la démystification du Vodou, intervenante communautaire), Gilles Garand (musicien et militant, président de la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise) ainsi que l'Algonquin natif de l’Abitibi Dominique (T8aminik) Rankin.
 


Table ronde, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur
Monique Dauphin, Gilles Garant et Dominique (T8aminik) Rankin, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal, 2007 © Caroline Hayeur

 

Site web dédié au projet AMALGAT
Conception et programmation: Frédérick A. Belzile
 
Publication:
Livre, AMALGAT: DANSE, TRADITION ET AUTRES SPIRITUALITÉS, Les éditions du remue-ménage, 21,5 x 21,5 cm (8,5 x 8,5 po), 132 pages, 2007
 
La publication regroupe les textes de plusieurs collaborateurs: le socio-anthropologue François Gauthier explore en profondeur le lien complexe entre les communautés et leurs rites et fêtes. Deux poètes et une conteuse ont aussi chacun été invités à créer un texte s’inspirant des images du corpus photographique. Christine Germain, Jacques Boulerice et Renée Robitaille nous convient donc à la danse des mots dans leurs univers fictionnels. Enfin, la photographe cède aussi la plume à son collègue artiste/commissaire Emmanuel Galland.

A contrario du corpus de l’exposition, le livre présente les images classées par évènements et par catégories, marquant ainsi le travail documentaire.

 

Commander le livre