<
>
DÉCARIE DÉCONSTRUIT
2005
 
Cette série répond à l'invitation carte blanche du commissaire John Zeppetelli pour l'événement collectif DÉCARIE: UN PROJET D’EXPOSITION COMMUNAUTAIRE. Elle rassemble d’un côté une performance vidéo-musique conçue avec l’artiste sonore Myléna Bergeron, et, de l’autre, une installation photographique réalisée par Caroline Hayeur avec des adolescents du quartier adjacent au boulevard Décarie.
 
Les visuels de la performance vidéo-musique prennent leur source dans les ateliers communautaires réalisés par Caroline Hayeur avec des élèves de l'École secondaire Saint-Luc (située dans le quartier Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce). Suite à une familiarisation au médium et à la caméra photo, l’artiste passe 12 heures d’affilée (de midi à minuit) avec le groupe. Les participants, chacun muni d’un appareil, sillonnent les rues du quartier résidentiel jusqu’aux abords de l’autoroute Décarie. L’enjeu: prendre le temps de regarder autrement son quartier, qu’en montrer ?
 
Les éléments sonores du vidéo-musique se composent partiellement d’enregistrements captés par Myléna Bergeron durant la même session de prises de vue.
 


Performance à la Galerie Liane & Danny Taran, Centre des arts Saidye Bronfman, 31 mai 2005 © Jean Lachance

 

Dans la première partie de la performance vidéo-musique, les photographies sont animées et jouent sur la métaphore du défilement et de l’élévation où lignes et points se suivent dans un certain jeu chromatique. Dans une séquence intermédiaire, les images s’attardent sur les visages et attitudes de plusieurs conducteurs. Dans la deuxième partie, Caroline Hayeur intègre plus que jamais les images captées par son groupe d’élèves sous forme d’une mosaïque avec des zooms qui entremêlent les perceptions plurielles des participants.

 


Mosaïque collective réalisée avec les élèves de l'École secondaire Saint-Luc,
Galerie Liane & Danny Taran, Centre des arts Saidye Bronfman, 2005 © Jean Lachance
 
 
En outre, l’installation photographique murale joue de cette multiplicité des points de vue d’abord éclatés puis assemblés selon la forme de la carte de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Les jeunes photographes prennent part à tout le processus menant à l’exposition: ils modèlent l’installation en déterminant ses paramètres en complicité avec l'artiste.
 
Ce projet prend donc racine aux alentours de la galerie puis retourne in fine dans la galerie.
 

« À quelques centaines de mètres à l’ouest du Centre des arts Saidye Bronfman, l’autoroute Décarie traverse l’arrondissement multiculturel montréalais Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Véritable emblème du quartier, elle est son symbole le plus puissant et le plus contradictoire d’une amélioration utopique, si ce n’est d’une dévastation contre-utopique. Héroïquement terminée pour Expo 67, cette dramatique rivière d’essence à douze voies, partiellement en contrebas, coule d’autant plus rapidement quelque 38 ans plus tard. L’une des voies rapides les plus empruntées du Canada, l’autoroute Décarie se présente aussi comme une métaphore du développement ou du fiasco urbain. À l’occasion du projet Décarie, elle devint site d’inspiration, suscitant des explorations sociologiques, allègrement philosophiques ou plus sombrement existentielles par des artistes cherchant à redéfinir les notions d’art public, de performance, de spectacle urbain et de communauté. »

– John Zeppetelli, commissaire

 


Atelier communautaire photographique avec des élèves de l'École secondaire Saint-Luc, 2005 © Caroline Hayeur
Performance à la Galerie Liane & Danny Taran, Centre des arts Saidye Bronfman, 31 mai 2005 © Jean Lachance

 


DÉCARIE DÉCONSTRUIT

Artistes: Caroline Hayeur (images) et Myléna Bergeron (son) alias Les Ying Yang Ladies
Avec la participation d’élèves de l’École secondaire Saint-Luc

Description technique:
Performance vidéo-musique, écran panoramique 122 x 366 cm (48 x 144 po), environ 20 minutes
Installation photographique, dimension variable, composée d'environ 500 photographies, format 10 x 15 cm (4 x 6 po) chaque
 
Diffusion:
2005 – Galerie Liane & Danny Taran (aujourd’hui SBC – Galerie d’art contemporain) du Centre des arts Saidye Bronfman (aujourd’hui Centre Segal des arts de la scène)
Commissaire: John Zeppetelli

La performance vidéo-musique est présentée en collaboration avec le festival MUTEK le 31 mai 2005 et comprend aussi une deuxième partie avec une performance en duo de Deadbeat et Cinetik.

 

SBC – Galerie d’art contemporain

École secondaire Saint-Luc

Festival MUTEK – Décarie

DÉCARIE, publication, 2005