<
>

MAPPING TERRITORIES: A SHANGHAI STORY
2006

Caroline Hayeur et Myléna Bergeron sont les premières artistes canadiennes invitées par le Duolun MoMA (Shanghai Duolun Museum of Modern Art). Elles réalisent une résidence d’artiste de deux mois qui ouvre sur une performance vidéo-musique de 45 minutes et, en parallèle, elles mènent un atelier avec la communauté (Open Workshop « Mind Lab »). Ce voyage marque aussi la naissance du duo Les Ying Yang Ladies, formé par les deux artistes, consolidant ainsi leur collaboration depuis 2003.

 


Nuit blanche à Montréal, Complexe Ex-Centris, 3 mars 2007 © Bruce Hassuk

 

Shanghai est alors en proie à une frénésie dans son développement urbain qui n’épargne que 5% de sa ville historique. La démolition, la reconstruction et l’expansion de la ville impliquent la migration imposée de populations.

Les artistes explorent in vivo les mutations de cette ville-monde et observent la vitesse de métamorphose du paysage accentuée par les grands chantiers qui annoncent l’Exposition universelle de Shanghai en 2010.

Elles naviguent dans le défilé accéléré de Shanghai: tour à tour médusées, stupéfaites et transportées par les effets d’un choc culturel constant. Leurs déambulations prennent la forme d’une cartographie tout terrain et de rencontres hasardeuses et fructueuses. Les stimuli visuels et sonores ne manquent pas. De découvertes en découvertes, la collecte de données est bien nourrie.

 


The St. John’s International Women’s Film Festival, Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador), 17 octobre 2008 © Bruce Hassuk 

 

Sans intention documentaire, les micro-récits qui émergent du processus se concentrent sur l’expérience du duo devant le sentiment d’instabilité engendré par la transformation de ce territoire. Les Ying Yang Ladies témoignent de leur rapport à ce nouveau monde sur le mode de l’essai. La performance crée un espace méditatif où prime l’esthétique de la lenteur. En contraste avec la densité de la mégapole, le parti pris du traitement est celui d’un entremêlement ou d’une succession de ralentis et d’accélérés, de saccades, de superpositions de plans fixes. Le Shanghai manipulé par le duo tente de viser l’harmonie. Les points de vues et cadrages sont généralement à échelle humaine privilégiant un rapport de proximité.

 


Bannière annonçant la performance devant le Duolun MoMA de Shanghai, 2006 © D.R.
Performance au Musée Duolun MoMA de Shanghai, 23 juin 2006 © D.R.
 


MAPPING TERRITORIES: A SHANGHAI STORY

Artistes: Caroline Hayeur (images) et Myléna Bergeron (son) alias Les Ying Yang Ladies
 
Description technique: 
Performance vidéo-musique, grand écran, format variable, environ 45 min.
 
Diffusion:
2009 – Domaine d'O – domaine départemental d'art et de culture, Scène Nationale, Montpellier (France)
2008 – The St. John’s International Women’s Film Festival (Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador), salle The Room
2007 – 8e biennale Les HTMlles – Festival féministe d'arts médiatiques et de culture numérique (thème: Contrôle des masses), Studio XX, salle Savoy, Le Métropolis (Montréal)
2007 – Nuit blanche à Montréal, Complexe Ex-Centris, festival Montréal en lumière
2006 – Centre Communautaire et Culturel Chinois de Montréal, Le parcours interculturel – Les Journées de la culture
2006 – Duolun MoMA – Shanghai Duolun Museum of Modern Art (Chine), suite à une résidence d’artiste (mai – juin)
Commissaire: Biljana Ciric  – Remerciement: Franck Serrano
 


Atelier avec 30 participants de la communauté (Open Workshop « Mind Lab »), 
Musée Duolun MoMA de Shanghai, 10 juin 2006 © D.R.

 

Domaine d'O – domaine départemental d'art et de culture, Scène Nationale

The St. John’s International Women’s Film Festival

Les HTMlles
 
Studio XX
 
Nuit blanche à Montréal
 
Centre Communautaire et Culturel Chinois de Montréal

Duolun MoMA